XIAO TUINA

« Nous ne connaissons pas le vrai si nous ignorons la cause.»
Aristote


Le Xiao Tuina est une branche de l’énergétique chinoise  et qui a été développé à partir du Tuina pour des adultes. Entre autres, il est prescrit dans le traitement des affections internes en pédiatrie et pour l'éveil sensoriel de l'enfant.

Il a été intensivement pratiqué en Chine pendant au moins 700 années et l'expérience ont indiqué des moyens uniques d'affecter la circulation énergétique dans les corps des enfants en bas âge.
Les bébés ont des systèmes méridiens qui  ne sont pas entièrement développés, pourtant chaque aspect la croissance d'un bébé et le développement dépend de la circulation du Qi et de son harmonie. La particularité fondamentale de cette discipline médicale provient du fait que chez le nouveau-né, la formation des organes et entrailles n’est pas encore achevée ; le sang et l’énergie ne sont pas encore bien déterminés ; les méridiens sont à peine constitués, les phénomènes de vide et de plénitude sont fréquents ; de plus, l’enfant ne peut pas exprimer par des gestes ou des paroles ce dont il souffre.

Ainsi, en Xiao Tuina, le bilan énergétique se fait par l’observation du teint, l’écoute de la voix du bébé et l’examen des vaisseaux sur l’index.

Le Xiao Tuina  utilise un système entier des points et des méridiens qui souvent ne correspondent à aucun de ceux des adultes. Le Xiao Tuina est puissant et une fois exécuté correctement, ses effets sont profonds. Comme pour le traitement des adultes, ces techniques manuelles douces, qui réajuste l’état physiologique de l’organisme, produit chez l’enfant un effet stimulant qui rétablit l’équilibre physiologique et assure une fonction physiologique normal propre à renforcer la résistance du corps et à éliminer le facteur pathogène. C’est pourquoi il agit sur un grand nombre d’affection. Son  utilisation est indiqué dans les cas suivants : refus de téter, rejet du lait, jaunisse des nouveau-nés, pleurs nocturnes, les troubles digestifs, diarrhée, fièvre, rhume, constipation, …

Sa théorie est fondée sur le concept du Qi, énergie vitale et motrice de toute vie qui imprègne l’univers dans sa totalité. C’est la circulation et l’équilibre du Qi dans le corps de l’enfant qui détermine chaque aspect de son évolution, de sa santé et de son potentiel. Or, certains facteurs, comme l’activité physique, le sommeil, le régime alimentaire, mais aussi les émotions, l’influencent. Le but du Xiao Tuina est de promouvoir un équilibre naturel en rétablissant l’harmonie et l’équilibre de l’enfant. Le Xiao Tuina évalue chaque enfant en tant qu'individu donc traiter la cause de la maladie au lieu de simplement les symptômes.

Tout enfant présente un incroyable potentiel de croissance et d’évolution sur les plans physique, émotionnel et intellectuel, toutes fois soumis à deux contraintes :
- Le « programme » ou « mandat céleste » immuable qui lui est imposé par ses caractéristiques génétiques aussi, en grandissant, l’enfant vivra-t-il toujours à l’intérieur des limites que lui imposent ses gènes. Sil est normal et en bonne santé, cela lui conférera un potentiel presque illimité d’évolution et de réalisation personnelle.
- Son environnement a une influence déterminante sur la manière dont il évolue.

Selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, les causes des maladies chez les enfants sont beaucoup plus simples que chez adultes parce que les enfants n'ont pas d'antécédents de maladies chroniques.
 Par conséquent, les enfants sont beaucoup plus faciles à traiter, ils ont besoin de moins de suivi de traitements et récupèrent plus rapidement et plus facilement que chez l’adulte ayant la même maladie.

Les principales méthodes de traitement utilisées en pédiatrie orientale le Xiao Tuina (massage chinois.) En outre, la diététique, l'acupuncture, les ventouses, la moxibustion et l’auriculopuncture peuvent améliorer certains problèmes de santé durant l’enfance.

Dans la plupart des maladies chroniques, la médecine moderne peut, au mieux, offrir temporairement une accalmie symptomatique en utilisant divers médicaments. Malheureusement, les traitements modernes offrent également des éventuels effets indésirables causés par l’utilisation répétitive ou l’utilisation à long terme des médicaments.

LES CARACTERISTIQUES PRINCIPALES DE LA PHYSIOLOGIE DE L’ENFANT

Après la délivrance, la respiration et l'allaitement, en particulier la "chaleur" maternelle et ambiante sont les principaux facteurs déterminants du dévelop­pement corporel et énergétique du nouveau-né. L'élaboration complète des systèmes des Jing luo, du sang et de l'énergie, du Yin et du Yang, ne s'effectue qu'au moment où l'enfant commence à parler et à marcher.

En effet, chez le nouveau-né et le nourrisson, les voies énergétiques se présentent sous formes de petits vaisseaux linéaires visibles à l'œil nu, de zones énergétiques différenciées en Yin et en Yang et de points cinétiques isolés, encore imparfaits, parsemés au niveau de la face, des mains, des poignets, des pieds et des genoux.

Zhen Jui Da Cheng spécifie :
"Chez le nouveau-né, le 5 organes et 6 entrailles, le sang et l'énergie, les Jing et les Luo ne sont pas encore bien définis ; la respiration est encore rapide. Il est nécessaire d'examiner les vaisseaux linéaires et les teints dans la recherche de l'orientation de la maladie. Chez le garçon, l'examen s'effectue à la main gauche et chez la fille, à la main droite car la main gauche est Yang et répond au garçon et la main droite est Yin et répond à la fille. "

Pour le médecin, ce complexe énergétique pré­sente un caractère à la fois analytique, diagnostique et thérapeutique. La topographie de ces différentes zones décrites dans le Zhen Jui Da Cheng :

1. Localisation des 5 régions de la face.
© cftmc
2. Topographie énergétique de la paume de la main.
3. Topographie énergétique du dos de la main.
4. Les Sanguan (trois barrières) .
5. Coude et ses différentes zones énergétiques.
6. Points cinétiques du membre inférieur
7. Schéma introductif en pédiatrie 

Selon la MTC, il y a deux caractéristiques principales en physiologie pédiatrique :
  • Les organes-entrailles sont fragiles, immatures et leur Qi est faible.
  • Les enfants ont une constitution « Pure Yang ».
Le Yin n'est pas capable de contrôler et de commander le Yang
 Cela signifie que le yin et le yang dans le corps des petits enfants ne sont pas bien intégrés. Parce que le Yin n'est pas capable d’enraciner et de contrôler le Yang, que le Yang devient facilement hyperactif. Quand le Yang devient hyperactif, il peut facilement se manifester comme une Chaleur perverse.

Les deux principales caractéristiques en physiopathologie pédiatrique
 Selon la théorie MTC, il y a deux caractéristiques principales en physiopathologie pédiatrique :
Les enfants sont plus sensibles aux développements des maladies et évoluent rapidement.
Cela signifie que les enfants sont enclins à tomber malade plus facilement que les adultes. Chaque parent et pédiatre sont bien conscients de ce fait.
Cependant, quand les enfants sont malades, la progression de la maladie est plus rapide à cause des nombreux déséquilibres ou stades décrits selon la théorie de la MTC, que chez les adultes. Il y a trois viscères principaux responsables de la majorité de maladies pédiatriques. Ceux-ci sont les Poumons, la Rate et le Foie.

 LES POUMONS
 Il est dit dans le Zhong Yi Er Ke Xue que : l’énergie défensive de l’enfant n'est pas abondante. Donc, des énergies perverses externes entrent facilement et attaquent les Poumons. La défense externe du corps est contrôlée par l’énergie défensive (Wei Qi). Le Wei Qi, à son tour, contrôlée par les Poumons. Si les Énergies Perverses Externes pénètrent dans le corps, ils gênent et entravent la libre circulation de l’énergie défensive qui s'accumule à la surface et se traduit par des symptômes tels que des douleurs musculaires et des courbatures aussi bien que de la fièvre. Cette accumulation de Wei Qi va gêner la fonction de descente et de diffusion du Poumon. Cette mauvaise diffusion peut entraîner d’une part une incapacité à disperser le facteur pathogène, de sorte qu’il s’installe dans le Poumon, d’autre part une accumulation de glaires dans le Poumon. Ceci explique le pourquoi les enfants sont enclins à prendre froid et développer des toux, de  l'asthme, de la bronchite, des allergies, etc.

LA RATE
Il est dit aussi dans le Zhong Yi Er Ke Xue que: la fonction de Transport-Transformation de l’enfant est faible et incomplète. Donc, elle est  facilement perturbée par l'alimentation.
La Rate dirige le processus  entier de la digestion, l'absorption de substances nutritives et de l'énergie postnatale  (parfois traduit comme «  l'énergie acquise »).
Avant la naissance, l’enfant est nourrit par sa mère. Après la naissance, mangeant et absorbant l'alimentation pour grandir, l’alimentation est leur principal problème dans la vie. Cela signifie que la Rate  doit travailler très durement.
 C’est pour cela que les syndromes liés à la Rate sont extrêmement communs. Le docteur J. F. Shen a observé, que « les enfants peuvent seulement prendre froid ou avoir une mauvaise digestion ».
En effet, les perturbations les plus communes chez les bébés sont d’origines digestives,de Stagnation alimentaire, qui est semblable au syndrome la rétention alimentaire chez l’adulte.

L'autre syndrome le plus commun est le Vide de Qi de la Rate. Cela arrive parce que le système digestif d'un bébé travaille  près de sa capacité maximale.
Pour apprécier l’ampleur de la tâche demandée au système digestif d’un nouveau-né, il suffit de considérer l’énorme augmentation de poids dans les six premiers mois de vie.

La fonction de Transport-Transformation se réfèrent à la Rate qui a pour rôle de transformer et transporter les liquides et les aliments.
Cela signifie que la fonction de la Rate, vis à vis, de la digestion est faible et immature chez les enfants. Si la fonction de Transport-Transformation de la Rate est faible, la nourriture peut stagner facilement et donc s'accumuler dans l'estomac.

Quand cela arrive, il peut provoquer l'indigestion et d'autres plaintes au niveau du système digestif, comme des vomissements et-ou de la diarrhée, avec les signes et les symptômes d’accumulation alimentaire, pouvant évoluer vers des symptômes de Chaleur perverse. C'est parce que l’accumulation alimentaire est un syndrome Yin qui entrave le flux du Yang Qi et lorsqu’on ne permet pas au yang Qi de circuler librement, il stagne ou diminue et s'accumule. C’est parce que le Yang, quand il s'accumule, peut manifester de la Chaleur, puisque la Chaleur est une des caractéristiques inhérentes du Yang Qi.

La stagnation alimentaire implique que le clair et le trouble ne peuvent se séparer comme ils le doivent. Le clair ne peut s’élever et le trouble ne peut descendre. Ainsi, les liquides troubles s'accumulent et ceux-ci se transforment en mucosités. Mais aussi parce que l'accumulation alimentaire qui gêne et entrave l'élévation du Qi clair, la Rate ne peut bénéficier de ce Qi et donc s’affaiblir entraînant un vide de la Rate et une altération de la fonction de Transport-Transformation.

LE FOIE
Zhu Dan-xi, un des quatre grands maîtres de médecine interne des dynasties de Jin-Yuan, dans son Dan Xi Xin Fa  dit que, chez les enfants, "le Foie est généralement en Plénitude." L'implication clinique est que les enfants peuvent facilement développer un Vent Interne conséquence d’un Vent du Foie. Il y a de multiple raison à cela. Tout d'abord, parce que la quantité de sang chez l’enfant est faible et que c’est le Foie qui stocke le sang et contrôle les tendons. Ainsi le sang chez l'enfant ne peut pas toujours nourrir correctement leurs tendons. Si les tendons ne reçoivent pas  la nourriture adéquate du sang, ceux-ci se contractent, causant des spasmes.

Si le Poumon et/ou la Rate ne peuvent accomplir leur fonction, les aliments, l'Humidité, ou les mucosités stagneront et le Qi ne pourra pas circuler librement et donc il aura aussi une tendance à stagner et à diminuer. Le Qi stagnant touchant le Foie finit par perdre son contrôle. Ainsi le Foie se trouve en Plénitude. Cette Plénitude et surpression du Qi du Foie peuvent facilement conduire à l’hyperactivité du Yang du Foie en raison de la constitution inhérente du yang pur chez l’enfant. Et l’hyperactivité du Yang du Foie peut, à son tour, provoquer un Feu du Foie et-ou avec une Montée du Vent Interne.

Si la Chaleur perverse s’accumule dans le corps pour une raison quelconque, de nouveau à cause de la constitution chez l’enfant du Yang pur, cette Chaleur peut se transformer en Feu qui en s’élevant produit du Vent Interne. Puisque le Foie est le viscère de l’élément Bois, du Vent, le Vent Interne y est associé.

En d’autres termes, cela signifie, que l’enfant peu souffrir de convulsion. Il y a jusqu'à  5% d'enfants qui subissent des convulsions fébriles à un moment ou à un autre, malgré  l'utilisation  rapide de médicaments allopathiques pour réduire la fièvre. En MTC  les convulsions sont une manifestation du Vent du Foie.

En réalité, beaucoup  d'autres syndromes de Foie manifestés chez l’adulte  ( par exemple, la stagnation du Qi du Foie ou le Foie attaque l'Estomac ou la Rate), est rarement présent chez les enfants.
 Il est important de noter, que l’éducation des enfants est très différente suivant leur culture. Ce qui veux dire qu’ ils ne vont pas réprimer les émotions de la même manière. C’est un facteur  important, dont il faut tenir compte.

Les désordres alimentaires ont souvent beaucoup de symptômes semblables à ceux de la stagnation du Qi du Foie, mais la cause peut  être  entièrement différente, à savoir  la digestion des aliments. Il n’est pas exagéré de dire que les problèmes induits par les troubles digestifs, ressemblent au syndrome d’excès du Yang du Foie (exemple de signes : visage rouge et crises de colères, entre autres), et même s’il y a une similitude, ils sont surtout dus à l’accumulation de nourriture (indigestion.)
Ainsi, chez l’adulte, les sentiments réprimés conduisent à des troubles digestifs, tandis que chez l’enfant ce sont les troubles digestifs qui sont les causes des excès de colère.

Une autre question qui fait qu'il est difficile pour de nombreux acupuncteurs de traiter les enfants parce qu'ils résident dans la croyance que le type de traitement d'acupuncture qu'ils utilisent sur les adultes peut être adapté simplement en modifiant les techniques dans une certaine mesure, et que la même base théorique du bilan et du traitement peuvent être utilisés comme pour les adultes. C'est une hypothèse déraisonnable. Il n'y a pas beaucoup de littérature publiée dans les langues européennes au sujet des différences entre les enfants et les adultes sur la base de littératures traditionnelles médicales d’Asie. Bien sûr, la physiologie de base est identique ou très similaire, les enfants respirent, mangent, boivent, digèrent, excrètent, dorment, se déplacent, etc, avec les mêmes organes qu'utilisent les adultes. Ils nécessitent les mêmes systèmes fonctionnels afin de faire ces choses. Mais il y a quelques différences fondamentales sur la façon dont les choses se produisent, le taux et la qualité des changements qui rendent les enfants fondamentalement différents de la plupart des adultes quand il s'agit de la façon dont ils réagissent au traitement et donc de la manière le traitement peut être appliqué.

LES PRINCIPES DE TRAITEMENT DES MALADIES INFANTILES
 Il y a beaucoup de différences entre le traitement des adultes et celui des enfants. Le rythme, les éléments du bilan énergétique, les syndromes, les méthodes thérapeutiques, ainsi que les résultats probables.

L’organisme de bébé n’a aucune comparaison avec celui de l’enfant ou de l’adulte.
Par exemple, l'eau représente 75% de son poids dans les premières semaines, d'où l'importance de ses besoins en eau, essentiels pour l’hydratation.
De même, proportionnellement à son poids, bébé mange 3 fois plus qu'un adulte. Son cerveau se construit peu à peu (en moyenne 2 grammes par jour) et au bout de 4 mois, le bébé a doublé son poids de naissance !

On peut considérer comme typique des maladies infantiles, le syndrome de stagnation alimentaire qui est un désordre digestif très fréquent. En médecine chinoise, on l’appelle parfois « la cause des 100 maladies ».Pour en illustrer la fréquence, ce syndrome peut être la cause de maladies aussi différentes que l’asthme, l’eczéma, les vomissements, la diarrhée, la constipation, le rhume et la coqueluche.

"Yin d'enfant est souvent insuffisant."
 Les enfants sont extrêmement yang comparés aux  adultes. Ils sont actifs, vigoureux, toujours en activité. C’est parce que leur yin est souvent insuffisant, qu’il est facile pour eux  de développer des syndromes de Chaleur (comme des fièvres) et des convulsions. Par contre la déficience de yin se rencontre très souvent en Chine et dans les pays en voie de développement.
Nous le rencontrons rarement chez nous, parce que les maladies fébriles sont traitées immédiatement avec des antibiotiques. Il est vrai aussi, qu'un tel traitement peut à son tour engendrer d'autres problèmes, mais il a l'avantage d'éviter un sévère manque yin, qui est difficile à traiter, particulièrement avec la massothérapie.

Concernant les enfants Occidentaux, il faut signaler qu’ils ont une tendance à présenter des syndromes par Vide de Yang.  Il semble que les syndromes de Chaleur  qui étaient communs chez nous  il y a 50 ans, ont  été maintenant remplacés par des syndromes Froids. Même les maladies comme l'otite sont maintenant fréquemment à l’origine du froid.

"Les Organes sont fragiles et immatures, et le Qi quitte facilement son chemin »
 En d’autres termes, c’est que, si une partie de l’organisme ne fonctionne plus correctement, l’ensemble en est affecté. C’est parce que les enfants sont fragiles que les facteurs externes peuvent déséquilibrer leur Qi.  Ils peuvent rapidement  se « surchauffer » par temps chaud ou prendre froid par temps froid. Ils sont plus susceptibles aux virus des adultes et sont facilement affectés par les changements du régime alimentaire.

Les organes  des bébés sont comme des instruments finement accordés qui tombent en panne à la moindre perturbation. En énergétique chinoise ceci est exprimé par un Qi ou Machine à gérer le Qi, et lorsqu’une partie du Qi ne marche plus, tout le système s’arrête et la production du Qi se trouve pratiquement stoppée. C’est pourquoi on le voit particulièrement dans les syndromes digestifs, qui peuvent causer un tas de signes des syndromes de déficience de Qi.

"Les enfants sont facilement malades et leur maladie évolue très vite."
 Cette idée suit la précédente et exprime le fait que l’évolution  progressive de la maladie puisse avoir des conséquences graves.Dans les maladies fébriles, la température peut rapidement s’élever; les plaintes en ce qui concerne la poitrine peuvent rapidement évoluer vers la pneumonie et menacer la vie de l'enfant; et la diarrhée peut vite devenir sévère et mettre en danger sa vie.

"Quand Yin et Yang des organes sont vigoureux, ils retrouvent facilement la santé."
 Bien que les syndromes infantiles  puissent rapidement devenir sérieux, les enfants répondent très bien aux différentes techniques de traitements énergétiques. Même quand une maladie semble être désespérée, les enfants peuvent facilement et rapidement se remettre.
Nous avons parlé jusqu'ici en termes de maladie physique, mais soulignons tout de même  la relation entre la santé et l'esprit. Ainsi, il est  facile pour des enfants d’être affecté par les sept émotions. Par exemple, ils peuvent soudainement se mettre en colère, ou être submergés par le chagrin. Ils sont, de plus, de véritable « éponges émotionnelles », ils sont très sensibles à l’environnent, particulièrement à celui de leurs parents. N'importe quelle inquiétude ou irritation des parents, se reflète aussitôt chez leurs enfants.

L’enfant de moins de 7 ans a peu conscience de ses émotions et donc a moins de contrôle sur eux. C’est pour cela que les enfants sont si sensibles aux émotions autour d'eux.

Nombreux sont ceux qui ont vécu ce phénomène, où  bébé a reflété l’état émotionnel de la mère, étant heureux quand elle est heureuse et irritable quand elle est irritable. Quand la maladie de l’enfant révèle la maladie de la mère.
Durant les premières années de vie de l’enfant, les parents fournissent tout ce dont l’enfant à besoin (souvent la mère) pour éviter qu’il ne tombe malade.
Dans la pratique clinique, lorsque l’enfant est malade, il a été souvent constaté, que la mère bénéficie autant du traitement que l’enfant. Il est vrai aussi, qu’une mère affaiblie, fatiguée ou malade aura une répercussion sur l’enfant, c’est-à-dire qu’il reflètera le déséquilibre de la mère. En traitant des petits enfants, il faut donc toujours considérer la mère et l'enfant comme une unité simple, l’un dépendant de l’autre.

Développement de l’enfant et les maladies infantiles
 Il y a une relation entre l’âge et l’apparition des maladies infantiles. C’est à dire que chaque stade de développement de l’enfant, des problèmes particuliers y sont liés, et dont l’enfant doit  faire face. Étant à la base de beaucoup de problèmes, les troubles digestifs chez l’enfant  de six mois, par exemple, sont liés à la sollicitation permanente du système digestif.
Certes, l’enfant s’adapte très rapidement, mais ce n’est pas au détriment du besoin énergétique que cela implique. Pour être en santé, il doit avoir une alimentation adéquate.

Les enfants sont aussi des petites boules d'énergie. Ils bougent beaucoup et se fatiguent facilement, ils ont besoin de périodes de repos et de calme.

Avec le sevrage,  le système digestif doit s'adapter à de nouveaux produits alimentaires. C’est à ce moment là que l’enfant entre en contact  avec la maladie infectieuse et l'immunité.

Augmenter le stress « alimentaire » peut facilement surcharger le système  digestif et promouvoir le développement  des syndromes d'accumulation dans le Moyen Réchauffeur ou de Vide du Qi de la Rate. Ce qui souvent aboutit sur d’autres problèmes tels que l’asthme, l’eczéma, la diarrhée ou les vomissements. Et tant que les troubles digestifs ne seront pas traités, il n’y aura aucune amélioration sur les autres syndromes.

 À peu près vers deux ans, l’enfant commence à parler et prendre conscience de son individualité comme  entité distincte. Il commence à avoir ses propres  désirs, c’est-à-dire, qu’il va évaluer, exercer son pouvoir, voir jusqu’où il peut pousser les limites avec ceux qui l’entourent, surtout au moment du repas et du sommeil. Ils commencent à vouloir des choses pour lui. Ce stade est souvent décrit comme le plus épouvantable.

Les maladies qui accompagnent cette transition sont de type fébrile, qui est une expression du rapport de force, du  pouvoir et du Yang du Rein. Plus un enfant  est résolu et déterminé, plus il y a de chaleur et ainsi  plus l’enfant est sujet aux syndromes de chaleur. Il  n'est pas rare à cet âge d’observer des poussées fiévreuses d'un  ou  deux jours pendant l'année.
Ces poussées de fièvre ne doivent pas être prises au sérieux. Elles peuvent  être distinguées des fièvres récurrentes associées à un facteur pathogène latent par le caractère  extraverti de l'enfant  et l'absence de gonflement des ganglions du cou.

Vers 7 ans, l’enfant commence à prendre conscience des émotions comme séparé de lui et va  essayer de les contrôler. En fait, cette étape de construction émotive et de  contrôle émotif, va se poursuivre jusqu’à l’âge de 12 ans.

Ce sont les années les plus saines dans la vie d’un enfant, car il a laissé derrière lui les maladies infantiles et n’est pas encore confronté aux syndromes associés à l’âge adulte.
Les principaux  problèmes  sont induits par la scolarité  en raison de l'inquiétude ou du surmenage à l’école, qui est plus une caractéristique de l’adulte.

La transition de l'enfance à l'âge adulte est difficile dans la société Occidentale. C'est le meilleur  moment  pour commencer à devenir autonome par rapport aux parents, mais dans la société  moderne ce n'est toujours très facile.

Les maladies qui arrivent à cet âge sont causées par le surmenage à l’école ou aux problèmes émotionnels dans ou à l'extérieur du noyau familial. A titre préventif, le Xiao Tuina est très utile pour l’aider à passer ce cap.

LES CAUSES DES MALADIES CHEZ LES ENFANTS
 Dans la théorie, les maladies pédiatriques peuvent être dues à des causes  externes, internes, ou bien ni externes ni internes. Les causes externes se réfèrent aux six excès climatiques. Les causes internes se réfèrent aux dégâts causés par les sept émotions. Et les causes ni externes ni internes se réfèrent aux diverses causes de maladie, comme le régime alimentaire, le style de vie, les traumatismes, l'empoisonnement, la noyade, etc. Bien que les maladies pédiatriques puissent être dues à chacun de ces trois groupes, chez les enfants de moins de six ans, l’alimentation est la cause principale des plaintes rencontrées en pédiatrie avec des causes externes et internes aggravant les effets par un régime défectueux.

L’expérience clinique nous dit, que nous ne pouvons adapter un traitement approprié que si la cause du désordre particulier est identifiée. Le traitement de l’asthme en est un exemple. Une cause très commune d'asthme est  l'effet accumulé d'infections récurrentes des poumons, tandis qu'une autre cause chez l’enfant, est la réflexion et les relations tendues entre des parents. Le traitement, le pronostic et les conseils aux parents seraient très différent dans ces deux cas.
- La constitution physique est liée à l’hérédité : si un enfant naît avec une constitution faible, il se fatiguera vite
ou souffrira d’épuisement.
- Le milieu environnant et les habitudes de vie ont une influence certaine sur l’apparition des maladies.
- Une alimentation saine et les exercices physiques ont leur importance dans le renforcement de l’énergie
vitale.
- Les accumulations alimentaires sur un long terme peuvent épuiser le système digestif engendrant un Vide de
Qi.
- Les infections et maladies répétitives ou une forte attaque par une Énergie Perverse Externe peut épuiser le
Qi de l’enfant, provoquant un Vide du Qi de la Rate. C’est particulièrement vrai chez l’enfant qui est traité
avec des antibiotiques.
- A la naissance, le nourrisson est protégé pendant plusieurs semaines par les anticorps maternels. Outre des
anticorps non spécifiques, sa mère lui transmet les anticorps des infections qu’elle a elle-même contractées
pendant son enfance. Pour autant qu’elle n’ait pas été vaccinée : car une mère vaccinée pendant l’enfance
risque de ne plus être immunisée à l’âge adulte contre des maladies telles que la rougeole, la rubéole, les
oreillons ou la coqueluche. Le système immunitaire franchit une première étape de son développement entre
18 et 24 mois. Il ne devient à peu près mature que vers 6-7 ans, tout en continuant à évoluer jusqu’à l’âge
adulte. Les défenses naturelles sont entretenues par une alimentation équilibrée et une bonne hygiène.
Vacciner trop tôt risque de bouleverser la mise en place de ces défenses.
- Les toxines fœtales accumulées peuvent être héritées des parents lors de la conception ou peuvent être
engendrés pendant la gestation en raison du régime défectueux de la mère et du style de vie. Ces énergies
perverses profondément cachées sont des pervers qui restent latents dans le corps attendant qu’une
circonstance leur permettre de devenir actifs. Si les enfants ont hérité ou ont développé des toxines fœtales de
types in-utero, certains Qi saisonnier ou nuisible peuvent se combiner avec ces toxines fœtales et aboutir à une
épidémie virulente de maladies éruptives. Ceux-ci incluent la rubéole, la rougeole et la varicelle comme des
maladies éruptives spécifiquement pédiatriques.

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE DE XIAO TUINA ?
La première visite prend entre 30 à 45 minutes. Après établissement de la nature générale de la plainte de l’enfant, le praticien passe un certain moment à observer de près l'enfant: prise du pouls, observation de la veinule de l’index, de langue, le teint, la palpation de l’abdomen,... tout en posant des questions aux parents sur la plainte de l’enfant. Ces précieuses données recueillies, suffisent habituellement pour établir un bon bilan énergétique selon les principes de la pédiatrie en MTC.

A partir de cela, un plan de traitement est développé et discuté avec vous et votre enfant. Le traitement sera basé essentiellement sur le tuina pédiatrique, mais peut aussi inclure l’auriculothérapie, l'acupuncture, le moxibustion, les ventouses et la phytothérapie.

Le xiao tuina

© cftmc
Les techniques de massage pédiatrique regroupe des mouvements simples. Ce sont des mouvements spécifiques qui exigent de l'habileté, souplesse, régularité, rapidité et endurance.
Les points spéciaux du Tuina pédiatrique sont surtout répartis sur les mains et les avant-bras. Il y a moins sur la tête et le visage et encore moins encore sur le thorax, l'abdomen, le dos et les membres inférieurs. Les points spéciaux du Tuina pédiatrique ne sont pas reliés au système des méridiens comme est la majorité de points utilisés dans le Tuina de l'adulte, acupuncture/moxibustion. Ainsi la théorie de leur utilisation est plus simple à maîtriser.

Les manœuvres les plus utilisées sont :
* Zhi Tuifa (poussée en ligne)
* Fen Tuifa (poussée en direction opposée)
* Anroufa (pétrissage)
* Niefa (palper-relâcher, palper-rouler)

Traitement au laser
Quatre à six points d'acupuncture sont généralement suffisants. Tout se déroule sur un très court terme, de quelques secondes à une minute. Le traitement par le laser est tout à fait indolore et remplace très souvent le traitement d’acupuncture.








La moxibustion
© cftmc
Parfois le praticien utilise le moxa, ou cigare d’armoise, pour réchauffer doucement certaine zones du corps. Beaucoup d'enfants trouvent ceci particulièrement relaxant et souvent ils s’endorment.










Les ventouses
Ce sont de petits flacons, de verre ou de bambou, à ouverture ronde et lisse, pour créer au niveau de la peau une dépression qui va amener le sang vers la surface du corps et le faire circuler. En pédiatrie, les ventouses sont essentiellement utilisées pour traiter les désordres gastro-intestinaux, et les affections pulmonaires (particulièrement toux et asthme chroniques).



L'auriculothérapie chinoise
L'auriculopuncture est une thérapeutique réflexe, un microsystème de l'acupuncture. L'origine de cette technique est très ancienne. Il semble avoir été pratiqué dans l'Antiquité, notamment en Inde, en Chine et en Egypte ; il constituait une manière de soigner fort répandue dans le bassin méditerranéen quatre siècles avant J.-C. Les Egyptiens calmaient les douleurs par la stimulation de points spécifiques localisés sur l'oreille. Les chinois connaissaient également cette pratique. Hippocrate soignait avec succès certains types d'impuissance par de petites saignées sur la zone auriculaire.
Selon la théorie médicale chinoise, chaque oreille compte plus de 120 points d'acupuncture qui sont associés à différentes parties du corps. Le diagnostic en auriculothérapie chinoise est basé sur un bilan énergétique ainsi que sur l'état local de l'oreille. Le traitement a pour objet de stimuler certains des 120 points à l'aide de graines végétales.



Source:© cftmc- formation tuina pédiatrique CFTMC